Jour 8. Frank vs. Girard vs. Abitibi vs. The Hunters.

image

C’est avec une heure de retard que je me réveille en sursaut. On devait partir à 7h, mais il est déjà 7h45. Selon les plans, le soundcheck est à 15h à Rouyn. Impossible d’être là à l’heure.

Je m’installe au volant. Seul avec mon cell en guise de GPS. Les six autres continuent leur nuit de sommeil. Direction le Nord de l’Ontario. Pas grand chose à voir en route. Même mon iPod manque de batterie. Je me résigne donc à écouter la radio. Après avoir écouté deux fois les nouvelles à deux stations différentes et dans deux langues différentes, nous sommes rendus à North Bay. Déjà 4 heures de route de faites. On est à mi-chemin. Arrêt pipi et dîner en vitesse. Doum prend le relais pour la dernière partie de la route. Je m’installe dans un des lits en arrière et je dors jusqu’au Petit théâtre du Vieux-Noranda.

À date, pas trop trop d’aventure. On a passé la grande partie de la journée en route.

image

On déloade la van et on sette le gear. Après ça, on traverse les rues désertes pour se rendre Chez Jezz. Les punks envahissent la place habituellement tranquille. Tattoos et discussions de musique. Le repas terminé, de retour à la salle où on monte la table de merch en vitesse.

image

À 8h18, le show commence avec un band local. Suivent les Hunters. C’est leur premier passage ici et dès la première chanson, les gens se ruent pour acheter t-shirts et albums.

Pendant que les bands changent de stock sur la scène, j’en profite pour écrire le résumé de la journée. Toute nos prises de courant dans la van ont sauté et je ne pourrai pas le faire demain durant le long trajet de retour. J’avais pris du retard dans les derniers jours, mais je ne pourrais pas être plus simultané dans ma description d’aujourd’hui.

Ce sera finalement moi sur la mini ce soir. Encore demain matin, il faut partir tôt pour ne pas arriver à minuit à Québec.

Le band L’équipe fait son show d’adieu ce soir et joue juste avant les héros de Montréal, les Sainte Catherines.

J’avoue que pendant quelques moments, j’ai surveillé la table de merch en jouant à Temple Run et Draw Something, mais fallait bien passer le temps.

image

Vers 11h, le clou de la soirée fait son entrée sur scène pour une dernière fois à Rouyn. La foule chante toutes les paroles et slamme. À minuit et demi, le show est fini. Il n’en reste que deux. Montréal et Québec.

image

On reloade la van et on traverse la rue pour aller au Cabaret de la dernière chance. Ça semble être le seul bar de Rouyn. Là-bas, on rencontre François, alias Frank de Frank vs. Girard à Vrak.TV. À 3h30, on finit par se faire mettre dehors.

Malgré les contre-indications données par Édith Boucher, la fille qui dessine des affaires, on va manger une poutine chez Morasse. Leur slogan: la meilleure poutine au monde. Nous confirmons le contraire.

À l’intérieur, Dan fait connaissance avec tout le monde. Une bière dans une main, un café dans l’autre. Café qu’il s’est fait payer par un des clients qu’il a rencontré.

Vers 4h30, on finit par récupérer tout le monde, et je nous conduit à l’hôtel qui est à l’entrée de la ville. On a une chambre de 4 pour la gang. Les chauffeurs du lendemain ont priorité, donc Doum et moi se garantissons une place dans un lit douillet. Dan et Will complète l’alignement pour la nuit. Avant d’aller ah lit, je me gâte avec une bonne douche chaude et du savon. Propre et prêt pour demain.

Il est maintenant 5h30 et on a un atroce voyage de retour à faire. Et c’est moi qui débute au volant. Espérons que le sommeil sera efficace.

Hugo Royer, roadie et chauffeur désigné

Photos © 2012 Hugo Royer. Certains doits réservés

Comments are closed.