Europe. Jour 10. Sommercasino et loge de champions.

The Hunters at Sommercasino

C’est l’odeur de la cigarette qui me tire de mon sommeil. Un des gars de Face the Front croit bon s’enfiler quelques cigarettes immédiatement à son réveil.

Notre nuit dans l’ancienne prison s’est bien passée. Il est l’heure du dîner. En sortant par la porte de derrière pour sortir l’équipement, on a une des plus belles vues de la ville. Les Alpes au loin, un lac au pied de la colline.

On rembarque tout dans la van stationnée à côté d’une ferme. Les routes suisses nous attendent. Direction le Sommercasino à Basel.

La salle est tellement grande. On croirait qu’ils y attendent U2 (avec un mini peu d’exagération bien sûr).

On installe le stock et on monte voir la loge. Des divans, des lits, deux frigos remplis de bières et de Coke, des grignotines. C’est un accueil de roi! J’aime bien la Suisse finalement.

On est seulement en début d’après-midi, donc on se débouche une petite boisson alcoolisée et on jase autour de la table du salon, bien allongés dans les divans de cuir.

Pour souper, on a un budget de 20 francs suisses par personne. Laurin va nous chercher de la bonne pizza au restaurant chinois du coin de la rue.

Le ventre plein, la soirée commence. Les autres groupes s’enchaînent et les Hunters sont supposés embarquer sur scène vers 11h15.

Pendant la soirée, 2 Québécois font surface. Un des deux a pris un vol du Québec pour venir en Allemagne voir, entre autre, le show des gars. Ils ont même invité un de leur ami allemand.

On leur offre quelques bières et ils jasent dans le backstage avec nous. Malheureusement, ils ne pourront même pas être présent pour la représentation, car le dernier train part avant le début du show. Sinon, ils doivent se payer un taxi à 130 euros. Un peu dispendieux…

Le show va à merveille, excepter la strap de guitare de Dan qui lâche. Il n’est vraiment pas chanceux avec sa guitare durant cette tournée. Je lui arrange quelque chose avec du duct tape (un des outils indispensables du roadie) en même temps qu’il joue.

Tout va bien et un des gars présents hier est venu revoir le show pour un deuxième soir en ligne. Il devient fan!

Après tout ça, on s’installe dans la loge et on jase. On jase jusqu’à environ 3h30 avant d’aller dans notre chambre située dans le pignon du Sommercasino. Il y fait frais et on devrait bien dormir.

Juste avant de s’endormir, Raph et moi visitons un peu Vine, un des plus récents réseaux sociaux. On ne peut plus arrêter de rire devant la version de Will Sasso de Taylor Swift vs. la chèvre. C’est l’équivalent du vidéo des chats lors du Fest en Floride.

Demain, on retourne en Allemagne pour une journée.

– Hugo Royer


Switch to our mobile site